L'espace internet des citoyens de Saint-Marc-sur-Richelieu
L’Association des Saint-Marcois et l’Environnement Les associations de citoyens se préoccupent généralement de questions comme celles de la qualité de vie dans leur municipalité, de la sécurité, de la participation à la vie démocratique, etc., mais beaucoup d’entre elles doivent leur formation à des préoccupations pour la protection de leur milieu naturel (lacs, rivières, eau potable, air, boisés, paysages, etc.). En héritant des fonds et de la charte du Comité d'environnement de SAINT-MARC-SUR-RICHELIEU en 2009, (voir le point « d » de la Petite histoire de notre association) l’Association des Saint-Marcois assumait aussi sa vocation environnementale. Une des grandes préoccupations citoyennes de notre époque est indiscutablement celle des conséquences du réchauffement climatique. Ce dernier, on le sait, est dû en majeure partie aux effets de la filière des hydrocarbures, principalement du pétrole et du gaz. Et les scientifiques sont quasi unanimes à exiger que 85% des réserves planétaires actuelles d’hydrocarbures demeurent enfouies dans le sol si l’on veut parvenir à limiter le réchauffement du climat à un niveau qui évitera les situations catastrophiques dues à une progression hors contrôle et qui rendraient la vie humaine quasi infernale. On voit de plus en plus de jeunes, d’organismes de tous acabits, se mobiliser pour lutter contre le réchauffement climatique. En septembre dernier, autour de 500 000 personnes ont défilé dans les rues de Montréal pour réclamer un changement radical dans nos institutions, dans nos habitudes de vie, dans nos lois. L’Association des Saint-Marcois ne peut passer à côté de ce défi. D’autant plus qu’à son origine, elle avait été à l’origine d’une mobilisation nationale (et même internationale) contre l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste (voir le point « b » de la Petite histoire de notre association). Depuis cette époque, les pétro-gazières ont modifié leurs tactiques d’implantation dans le territoire et s’arrangent pour moins faire de vagues sans pour autant renoncer à leur objectif d’exploiter autant de puits de gaz et de pétrole que possible. Elles engagent beaucoup de « lobbyistes » qui ne cessent d’exercer des pressions sur nos élus pour modeler les lois à leur avantage, sans se préoccuper des conséquences désastreuses de leur action sur la nature ni de l’avis des scientifiques. C’est pourquoi l’ASM continue à amasser de la documentation sur la question des hydrocarbures, qu’elle collabore avec le « Regroupement Vigilance Hydrocarbures Québec (RVHQ)» (voir le point « h » de la Petite histoire de notre association) qui coordonne la presque totalité des mouvements citoyens du Québec en matière d’hydrocarbures et diffuse régulièrement l’information pertinente au sujet. À ce titre, l’ASM se doit, sans les en inonder, de faire parvenir à ses membres une information minimale de qualité destinée à maintenir la sensibilisation à la question. A cet effet, l’ASM compte dans sa structure opérationnelle un sous-comité de liaison avec le RVHQ. Ses membres participent régulièrement aux assemblées de ce dernier et occupent à l’occasion des fonctions dans sa structure.
«Actif, critique, responsable»*
*Qualités dun citoyen selon M. Patrick Huard (Radio-Canada, «l'autre midi à la table d'à côté», 7 janvier 2017)
Pour nous joindre  Pour nous joindre 